Les arbres

Etude du potentiel de production en bois de haute qualité d’épicéa des forêts de l’arc jurassien

Texte écrit par les membres du comité de pilotage de l'étude.

Les hautes forêts de l’arc jurassien renferment depuis des siècles un trésor que de récentes découvertes ont mis à jour dans la vallée de la Brévine. Des bois aux hautes qualités uniques sont, chaque année, abattus et exploités en bois de menuiserie ou de charpente voire de chauffe alors qu’ils pourraient servir à la fabrication d’objets de menuiserie haut de gamme ou des meilleurs instruments de musique. Une étude est en cours pour inventorier le volume potentiel de production en bois de haute qualité d’épicéa des forêts de l’arc jurassien avec comme perspective pour le propriétaire forestier de mieux valoriser son patrimoine forestier.

Ba01

Lire la suite

Le bois de résonance

Les parties mises en vibration des instruments de musique sont réalisées grâce à un bois qui résonne particulièrement bien, l'épicéa (Picea abies). Mais pas n'importe quel arbre, car pour être considéré comme bois de résonance, un épicéa doit respecter de nombreux critères visuels, macroscopiques et physiques. Il ne suffit pas d'écouter un arbre pousser pour savoir s'il s'accordera aux exigences des oreilles expertes.

Epicea02

Lire la suite

La portée géographique des référentiels dendrochronologiques

La dendrochronologie, c’est l’étude du temps par les arbres. La datation s'effectue grâce à la mise en place de référentiels. Un référentiel est une courbe qui illustre l’évolution de la croissance d’un arbre, cerne après cerne, année après année, pendant une période plus ou moins longue. Cette courbe, une fois calée chronologiquement, peut servir de base de comparaison pour dater les séquences issues de prélèvements de bois de la même essence (méthode de datation).

Sapin section01

Lire la suite

Le chêne liège, un atout pour la biodiversité

Le chêne liège (Quercus Suber) est un arbre à feuillage persistant qui aime la douceur. Il occupe le pourtour du bassin méditerranéen. Comme tous les chênes, il ne pousse qu'en pleine lumière (héliophile), il affectionne les températures très élevées (thermophile) et il craint les gelées persistantes. Il apprécie les sols sablonneux et bien drainés (plante xérophile) et il se développe mieux dans un climat avec un air plutôt humide. Des conditions exigeantes qui se rencontrent essentiellement en bordure de mer. Il est planté pour son écorce qui a la particularité de pouvoir se détacher du tronc sans abîmer l'assise cambiale préservant, ainsi, la vie de l'arbre.

Chene liege fl03

Lire la suite

La longue vie du chêne sessile des "Cadolles-des-Porcs", Neuchâtel.

Le plus vieux chêne sessile de la commune de Neuchâtel situé aux "Cadolles-des-Porcs", a été coupé en automne dernier pour permettre au reste de la chênaie de se développer correctement.

Blog chene

Lire la suite

Le séquoia géant, un référentiel vivant de plusieurs milliers d'années

La dendrochronologie est capable de dater des échantillons de bois vieux de plusieurs centaines, voire milliers d'années à la saison près. Mais il y a plusieurs conditions qui doivent être réunies pour une telle prouesse.

Tronc 1

Lire la suite

De la forêt du Tronçais(F, Allier) aux chênaies du pied du Jura neuchâtelois exploitées par les Lacustres

La futaie Colbert dans la forêt du Tronçais (Allier, France) comporte de nombreux chênes très âgés qui sont classés et protégés depuis 1899. L'intérêt écologique réside dans la présence de 166 chênes sessiles d'un diamètre supérieur à un mètre (mesuré à 1m30 du sol) avec une hauteur qui peut atteindre 43m.

Troncais06

Lire la suite

A la recherche d'ADN sur les échantillons en chêne provenant des palafittes.

Le projet de recherche se penche sur l’adaptation des arbres aux changements climatiques. Comme d’autres organismes vivant, les arbres ont connu des changements d’environnement au cours des derniers cycles interglaciaires.

Adn01

Lire la suite