Description du projet

les premiers agriculteurs d'Europe

Projet : Julien Beck, Fabien Langenegger en collaboration avec l'Ephorie grecque des antiquités sous-marines.

 En Grèce, le Néolithique, dès le septième millénaire avant l'ère chrétienne, est une période charnière, qui voit l'émergence d'un mode de vie nouveau, avec le passage de la chasse et de la cueillette à la sédentarisation, à l'agriculture et à l'élevage. Ces bouleversements profonds dans la vie des populations d'alors trouvent leur origine au Proche-Orient et dans le sud-est de l'Anatolie. La question de leur diffusion se pose : par quel biais les pratiques néolithiques atteignent-elles la Grèce ? Est-ce par voie terrestre, via les Balkans ? Ou par voie maritime, depuis les rivages de l'Anatolie, de Chypre ou du Levant ? Pour répondre, il faut se pencher sur le début de la période, le Néolithique Ancien, phase encore mal connue pendant laquelle le Néolithique grec tout entier se met en place.

Baie 

Premières investigations sous-marines

Dans les années 1980, la topographie sous-marine de la baie de Kiladha fait l'objet de premières investigations. Elles révèlent l'existence, au large de la grotte, d'une sorte de replat bordé d'une ravine, à une dizaine de mètres de profondeur-endroit propice à un établissement. Des carottages, de même, livrent leur moisson de vestiges préhistoriques, dont on ne sait s'ils proviennent, par érosion, de la grotte, ou s'ils appartiennent à un site se trouvant désormais sous les eaux.

Baie

La montée des eaux

Durant l'Holocène, qui fait suite à la dernière grande période glaciaire, le réchauffement climatique provoque la fonte des calottes polaires. Il en résulte une montée lente mais régulière du niveau des mers. Ainsi, le paysage, à Franchthi, n'est-il pas le même au Néolithique qu'aujourd'hui : la grotte était alors plus éloignée du rivage, et la baie présentait une morphologie différente dans son ensemble. Se pourrait-il que l'établissement extérieur se soit trouvé en contrebas de la grotte, en direction de la mer, et qu'il ait été englouti depuis ?

375774 111406695680493 249359328 n

La grotte de Franchthi

Cas rare en archéologie, la grotte de Franchthi, en Argolide, est occupée durant plus de 35'000 ans, du Paléolithique supérieur au Néolithique, en passant par le Mésolithique. Cette longue séquence permet de suivre l'évolution de ses habitants lors des phases les plus déterminantes de la préhistoire récente, et fait donc de Franchthi un site à portée universelle dans l'étude de cette dernière. Vaste formation karstique de 150 m de long sur 45 m de large, la grotte se situe sur la rive nord de la baie de Kiladha. Les deux tiers de sa superficie sont inaccessibles, suite à un effondrement ancien de la voûte. Les fouilles, menées dans les années 1960 et 1970 par l'Ecole américaine d'archéologie en Grèce, sous la direction de Th. Jacobsen, ont donc eu lieu au niveau du porche, et à une petite plage directement adjacente. La présence de vestiges sur cette dernière suggère l'existence, dès le Néolithique Ancien, d'un établissement en dehors de la grotte, dont elle ne serait qu'une dépendance. Un tel établissement serait-il à même, selon son état de conservation, de fournir de nouveaux renseignements quant au Néolithique Ancien grec ?

557029 111406602347169 2138174263 n

Un projet conjoint

Une nouvelle campagne de mesures a été effectuée pendant l'été 2012, en collaboration avec l'Éphorie grecque des antiquités sous-marines. Il s'agissait, à l'aide de techniques de pointe (sonar), d'effectuer un relevé précis des fonds marins directement au large de la grotte, mais aussi d'analyser les dépôts de sédiments amenés par les courants. En effet, une approche topographique serait inutile sans l'apport de la sédimentologie. L'étude des données, une fois réalisée, a permis de vérifier l'opportunité d'une fouille sous-marine à cet endroit et de definer l'emplacement des sondages.

Kiladha 

3724 111406502347179 175118710 n

Nouvelle campagne de bathymétrie et premiers sondages subaquatiques

Sans titre 1